Communiqué de l’ANAC: Explications sur les conditions de mise en exploitation d’un avion au Gabon

En application des normes internationales en vigueur, la mise en service d’un nouveau type d’avion dans une compagnie aérienne ne peut être réalisée qu’après l’accomplissement par la compagnie, de formalités diverses, résumées dans un processus appelé « CLASSIFICATION », dont en particulier :

–    La présentation de toute la documentation correspondant à cet avion ;
–    L’examen physique de l’avion par les inspecteurs de l’Aviation Civile ;
–    La vérification par l’ANAC de la manière dont sera entretenu l’appareil ;
–    Le contrôle du personnel navigant technique et commercial en charge de la conduite de l’avion ;
–    Le contrôle de l’organisation de l’exploitation de ce nouvel avion au sein de la compagnie ;
–    Etc…
La durée de cette « CLASSIFICATION » est directement liée à la présentation par la compagnie des documents associés, ainsi que des vérifications faites sur le terrain. La mise en service de l’avion est assujettie à la réalisation complète de toutes ces formalités qui garantissent un NIVEAU DE SECURITE ACCEPTABLE par la communauté aéronautique internationale.

L’ANAC ne peut être tenue pour responsable de retards éventuels de mise en service occasionnés par l’attente des documents à fournir par la compagnie.

 

Publier votre commentaire