Congo : Plus de 2 milliards de FCFA de l’ASECNA pour la construction d’un nouveau bloc technique

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) va financer à hauteur de plus de 2 milliards de FCFA la construction d’un nouveau bloc technique devant gérer les espaces aériens du Congo, du Gabon, de la Centrafrique, du Cameroun, de la Guinée équatoriale, y compris les aéroports de Brazzaville, Pointe-Noire et d’Ollombo, a annoncé la radio publique.

Les travaux de construction de cet édifice technique ont été lancés lundi à Brazzaville par le ministre congolais des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande, Fidèle Dimou.

Les travaux à réaliser concernent la construction d’un bâtiment de deux niveaux, sur une superficie totale de 2.933, 42 m². L’immeuble va abriter l’ensemble des services techniques de navigation aérienne dans l’espace de la région d’information en vol, une structure technique.

« Ce bâtiment abritera les structures de la circulation aérienne d’approche et d’aérodrome, de la publication d’informations aéronautiques, de la prévision et de la transmission des informations dans le domaine de la météorologie aéronautique ainsi que les services de maintenance des équipements aéroportuaires », a précisé le représentant de l’ASECNA au Congo, Joachim Tchissambou Mboundou.

Le sous-sol de cet édifice est prévu pour abriter uniquement le local technique. Le rez-de-chaussée est réservé, entre autres, aux bureaux de piste, au local des archives et entretien, aux salles de repos hommes et femmes, aux bureaux de caisse, de facturation, de réseau système et informatique, mais également aux salles de supervision et d’énergie.

Au premier étage seront construits les bureaux des chefs de service technique et opérationnel, des cellules d’instruction de la navigation aérienne, des salles d’exploitation et des ateliers de maintenance.

Au deuxième niveau seront aménagés plusieurs bureaux techniques, des salles de réunion, de simulateur et d’exploitation d’information en vol.

Le coût total des travaux est estimé à deux milliards deux cents millions de francs CFA, à réaliser en quinze mois.

Sur le même site, se construit aussi une nouvelle tour de contrôle moderne. L’objectif de l’ASECNA est de doter l’aéroport international Maya-Maya d’infrastructures aéroportuaires de dimension internationale. (pana)

Publier votre commentaire