Camair-co va-t-elle desservir l’Union européenne dans les prochains jours ?

Selon une info relayée par le site actucameroun.com, ce sera le cas.  « La compagnie vient de voir son nom enlevé de la liste des compagnies aériennes jugées dangereuses et ne devant pas survoler l’espace de l’Union européenne. Elle est donc absente de la liste de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci).

Depuis sa création, Camair-co est la seule compagnie aérienne sous-régionale qui change de directeurs généraux, comme un locataire insolvable. Les brouilles entre le directeur général et le Pca alimentent la presse locale. Camair-co vit sous le joug financier de l’État Camerounais. Des histoires qui pourtant ne touchent pas à la crédibilité et le respect des normes en matière de transport aérien.

Afrique centrale
C’est tout le contraire de plusieurs pays de la sous-région Afrique centrale. Le Gabon sort ainsi de cette liste actualisée le 9 décembre 2019. La République démocratique du Congo trône à la tête de ce classement. 21 compagnies aériennes du pays de Joseph Kabila ne doivent plus fouler le ciel européen. En Guinée équatoriale, Ceiba International et Cronos Airlines, sont, de l’avis d’Oaci et des Nations Unies, des compagnies à éviter si l’on veut relier deux villes d’Afrique.

C’est depuis 2006 que la liste des transporteurs aériens interdits d’exploitation en Europe est établie. On l’actualise deux fois par an, par le comité de la sécurité aérienne de l’Union européenne. Le but est d’inciter les compagnies dont les normes sont jugées trop faibles à revoir leurs exigences. Camair-co doit profiter de cette prouesse pour se repositionner », écrit le journal en ligne et confirme : « Camair-co va desservir l’Union européenne dans les prochains jours ».

Publier votre commentaire