Camair-Co reporte à nouveau la relance de ses vols commerciaux

Camair-Co annule les vols prévus ce 16 octobre, date annoncée de la reprise des opérations. C’est le deuxième faux décollage après celui de lundi dernier. On évoque des soucis avec son assurance. Sa flotte étant inactive, elle a pris location (wet-lease) d’un 737-300 ukrainien arrivé au Cameroun depuis le 25 septembre.

Camair-Co ne prendra finalement pas les airs cette semaine. « En raison des difficultés indépendantes de notre volonté, les vols initialement programmés pour la journée du 16 octobre sont renvoyés » indique la compagnie nationale du Cameroun. Le transporteur se réserve désormais d’avancer une nouvelle date de reprise après le précédent faux départ du lundi 12 octobre.

Selon des sources internes, le non-paiement par la compagnie, de l’assurance qui couvre les passagers serait le point de discordance avec l’affréteur ukrainien Jonika qui a mis à disposition un Boeing 737-300 en location avec équipage pour une période de 3 mois. L’avion, arrivé à la base de Camair-Co à Douala depuis le 25 septembre, est toujours cloué au sol tandis que le compteur des frais de location débite.

Engluée dans des difficultés financières, managériales et techniques, Camair-Co n’arrive décidément pas à sortir de la zone de turbulence. A date, la compagnie ne dispose d’aucun avion opérationnel dans sa flotte propre qui comprend deux MA60 de fabrication chinoise, deux Boeing 737-700 et un Boeing 767-300. Le 14 juillet dernier, le président camerounais Paul Biya a ordonné le déblocage de 23 millions EUR pour la maintenance des deux 737-700 et la location de deux Bombardier Q400. Mais rien de concret n’a suivi pour le moment.

La suite sur Newsaero.

 

Publier votre commentaire