CAFAC : Non aux droits d’autorisation de survol divergeant des dispositions de la Convention de Chicago !

Dans une lettre conjointe, l’Association du Transport Aérien International (IATA) et l’Association des Compagnies Aériennes Africaines (AFRAA) datée du 16 novembre 2020 avaient tiré l’attention de la Commission de l’Aviation Civile Africaine (CAFAC) sur le fait que certains États membres imposent aux compagnies aériennes des autorisations de survol et des frais de traitement administratif associés qui divergent des dispositions de l’article 15 de la Convention de Chicago et d’autres politiques connexes de l’OACI en matière de redevances.

En conséquence, dans un courrier en date du 24 novembre 2020 adressée aux Directeurs généraux des autorités d’aviation civile de ses pays membres, le Secrétaire général de la CAFAC, M. Tefera Mekonnen TEFERA appelle ceux qui ont recours à une telle pratique « à renoncer à appliquer ces redevances qui non seulement nuisent au développement durable du transport aérien sur notre continent, mais aussi aux efforts en cours pour relancer l’industrie et la remettre sur pied après les effets dévastateurs du COVID-19 ». (photo : Sasin Tipchai/pixabay)

 

 

Publier votre commentaire