CAFAC / Fonds Africain de Développement : 6 mio. de Dollars pour appuyer le MUTAA

Abidjan, Côte d’Ivoire – La Commission Africaine de l’Aviation Civile et la Banque Africaine de Développement ont signé un Protocole d’Accord faisant suite à l’Aide-Mémoire signé à Montréal, Canada le 4 octobre 2019 pour l’équivalent de cinq millions d’Unités de Compte (5.000.000 d’UC) ou l’équivalent de près de six millions (6) de Dollars américains pour un appui institutionnel à la CAFAC pour la mise en œuvre du projet du Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTAA).

S’exprimant lors de la cérémonie de signature au siège de la Banque à Abidjan, le Secrétaire Général de la CAFAC, M. Tefera Mekonnen Tefera (photo), a déclaré que la subvention de la Banque Africaine de Développement contribuera à renforcer la CAFAC en tant qu’Agence d’Exécution de la Décision de Yamoussoukro et de la mise en œuvre du Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTAA), contribuant ainsi au développement durable du transport aérien en Afrique et assurant une meilleure connectivité aérienne sur le continent africain.

Le SG a déclaré que le renforcement de la capacité des États membres à exercer un contrôle efficace sur la Sécurité et la Sûreté aérienne en collaboration avec l’OACI et l’IATA/AFRAA sur les compagnies aériennes africaines éligibles à la certification IOSA et ISSA, qui conduira à la durabilité de l’industrie du transport aérien en Afrique ainsi qu’à la mise en place du SAATM, une des initiatives de l’Agenda 2063 de l’Union africaine visant à faciliter l’intégration socio-économique en Afrique conformément à la vision de l’Union Africaine.

Le Directeur des Infrastructures, des Villes et du Développement Urbain de la Banque Africaine de Développement, M. Oumarou Amadou, a laissé entendre que même si la CAFAC était susceptible de faire face à certains défis initiaux de mise en œuvre, la Banque continuera à fournir institutionnellement des renforcements de capacités, une planification stratégique et l’assistance opérationnelle afin d’équiper la CAFAC et d’autres institutions parties prenantes impliquées dans le projet en cas de besoin.

Le projet s’étalera sur une période de trois ans à compter de son lancement en Avril 2020. L’objectif du projet est d’améliorer l’accès aux voyages en avion pour les voyageurs africains en libéralisant les services de transport aérien intra-africains et ainsi induire la concurrence. Le projet améliorera également la connectivité aérienne, ce qui contribuera à réduire les tarifs aériens et à rompre le cycle de fragmentation vers une meilleure intégration régionale et une augmentation du trafic avec ses avantages économiques implicites. Le projet portera également sur le renforcement des capacités et la conformité en matière de sûreté et de sécurité pour les États et les entités régionales de surveillance réglementaire et les compagnies aériennes.

De plus, le projet vise à :

  • Renforcer la CAFAC qui est l’Agence d’Exécution de la DY et du MUTAA afin d’être pleinement opérationnelle afin de s’acquitter efficacement de son mandat
  • Recruter le personnel approprié avec les bonnes compétences pour l’AE
  • Sensibiliser les États membres et les parties prenantes au MUTAA
  • Aider à l’amélioration des niveaux de conformité des États africains et des compagnies aériennes en termes de la Convention de Chicago et des Normes et Pratiques Internationales Recommandées en matière de sécurité, de sûreté et d’environnement.
  • Renforcer les capacités des Communautés Economiques Régionales (CER), des États, des prestataires de services et des autres parties prenantes impliquées dans le MUTAA.

(CP CFAC)

Publier votre commentaire