ANAC / Direction de la Sûreté et de la Facilitation : formation en imagerie radioscopique

A la suite de la formation 123 Base qui vient de se tenir du 18 au 22 juin, la Direction de la sûreté et de la facilitation de l’ANAC organise dans la salle de formation de l’annexe des bâtiments de l’ANAC une formation en imagerie radioscopique du 02 au 06 juillet 2018.  Elle est destinée aux agents des services compétents de l’Etat et aux exploitants aéroportuaires du domaine aérien et du fret.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’amélioration constante du système de sûreté dans les aéroports du pays, lequel constitue une priorité pour l’ANAC au regard des faiblesses constatées lors de l’audit USAP-CMA OACI qui a eu lieu en août 2017.

C’est dans le respect des recommandations du rapport de cet audit que l’ANAC a mis en place un programme visant à répondre aux exigences de l’OACI et de notre programme national de formation en sûreté de l’aviation civile.

Dans cette optique, l’Imagerie radioscopique constitue  l’un des maillons fort dans la mise en œuvre des mesures et procédures de sûreté aux aéroports. Elle permet d’identifier et de détecter les armes, les explosifs ou tous autres engins ou substances dangereux qui peuvent être utilisés pour commettre un acte d’intervention illicite.

L’objectif est de transmettre aux stagiaires des éléments techniques, et les manières appropriées pour réagir face à la découverte d’un article interdit. Il s’agit de savoir manipuler les différents équipements d’imagerie radioscopiques  utilisés pour des besoins de sûreté, examiner et analyser sur un écran des formes, des volumes, des matières, des objets au cours des contrôles et leur contenu afin de détecter les objets dangereux pour l’aviation civile.

Pour sa part, le Directeur de la sûreté Mr Romuald Peggy’s SOUNGOU a précisé que cette formation vise un double objectif : D’une part l’acquisition d’un savoir technique  pour les agents en service dans les postes d’inspection/filtrage (PIF) ainsi que les postes d’accès routier d’inspection/filtrage (PARIF) qui à terme doivent être certifiés par l’autorité compétente en matière de supervision de la sûreté de l’aviation civile et d’autre part, le renforcement des capacités en vue de la création d’un vivier d’expert  dans le domaine de la sûreté afin de répondre  aux besoins de supervision de la mise en œuvre des mesures de sûreté sur l’ensemble des aéroports ouvert au transport aérien commercial tel que le recommande l’OACI.

Au regard de l’importance que revêt cette formation dans le cadre de la mise en œuvre des mesures et procédures de sûreté aux aéroports, Mme Solange NDOUNA, Directeur général adjoint de l’ANAC a quant à elle, exhorté les stagiaires à participer activement afin de se familiariser avec les méthodes et les procédures d’inspection/filtrage en sûreté de l’aviation civile. (rsm)

Publier votre commentaire