Air France va renforcer son Paris – Oran

air-france-a320-taxi-cdg-265x199La compagnie aérienne Air France ajoutera un quatrième vol par semaine à sa liaison entre Paris et Oran cet automne, le passage à un rythme quotidien étant envisagé pour l’année prochaine « si le succès est au rendez-vous ».

Lors de l’inauguration officielle le 25 septembre de la liaison lancée fin juillet entre sa base à Paris-CDG et l’aéroport d’Oran-Es Senia, la compagnie nationale française a annoncé l’ajout à partir du 31 octobre d’une quatrième rotation hebdomadaire, toujours à bord des Airbus A320 de 174 places « bénéficient des toutes dernières cabines de voyage moyen-courriers ». Cet hiver, les départs seront programmés lundi, mardi, vendredi et dimanche à 8h20 pour arriver à 10h45, les vols retour quittant l’Algérie à 12h00 pour se poser à 14h35. Air France est en concurrence entre les deux villes avec Air Algérie (CDG et Orly), Aigle Azur (Orly et CDG) , ainsi qu’indirectement avec Atlas Atlantique Airlines (Vatry).

Présent à Oran dimanche, le PDG de la compagnie de l’alliance SkyTeam Frédéric Gagey a annoncé que la ligne pourrait bénéficier au printemps 2017 d’un rythme quotidien. Air France souligne par ailleurs qu’au départ d’Oran, les passagers bénéficient de « correspondances optimisées » vers l’ensemble de son réseau moyen- et long-courrier. Et que dans la deuxième ville d’Algérie figurent « un quartier historique mêlant architecture islamique, espagnole et française, la mémoire de l’écrivain Albert Camus, familier des lieux, mais aussi une industrie dynamique et le premier port pétrolier du pays », le tout consultable dans son « carnet de voyage digital » travelby.france.com.

Le groupe Air France propose aujourd’hui jusqu’à 32 vols par semaine vers l’Algérie, une offre en hausse de 10%, via trois liaisons, avec 27 vols par semaine entre Paris-CDG et Alger et trois autres entre CDG et Oran avec Air France, plus deux rotations hebdomadaire entre Lyon et Alger par la filiale low cost Transavia France (son Nantes – Alger n’était opéré qu’en juillet et aout). « Malgré un démarrage plutôt tardif, nous sommes satisfaits de ce lancement avec un taux de remplissage de 92% sur l’été. Reste à maintenir de bons chiffres sur le reste de l’année », espère Frédéric Gagey. (Air Journal, photo: Air France)

Publier votre commentaire