Air France en retrait dans Kenya Airways

Au Kenya le gouvernement a annoncé lundi que ses prêts de 238,1 millions de dollars à la compagnie nationale Kenya Airways allaient être convertis en actions, faisant passer sa participation dans le capital de 29,8% à 49,8%. Même opérations pour les banques commerciales locales, qui avaient accordé pour 217,2 millions de dollars de prêts à la compagnie et se retrouvent avec 38,1% du capital.

Du coup Air France-KLM, qui détenait jusque-là 26,73% de la compagnie, n’en possèdera plus qu’environ 7% ; le groupe perd au passage un de ses deux directeurs, et le contrôle réel de Kenya Airways. Selon le secrétaire d’Etat au Trésor Henry Rotich, la restructuration devrait être finalisée avant la fin de la semaine, redonnant au gouvernement les rênes de Kenya Airways.

Rappelons que la compagnie kenyane de l’alliance SkyTeam a annoncé en juin dernier un bénéfice opérationnel de 8,7 millions de dollars sur l’année financière écoulée, alors que lors de l’exercice 2015-2016 elle avait enregistré une perte opérationnelle de 39,7 millions de dollars (et une perte nette de 253 millions de dollars, en amélioration toutefois par rapport au record de l’année précédente). (extrait d’Air Journal, photo : Kenya Airways)

Publier votre commentaire