AFRAA / (COVID-19) : les compagnies africaines devraient redéployer leur flotte vers les liaisons aériennes africaines non-affectées par l’épidémie

L’épidémie de coronavirus actuelle affecte le secteur de l’aviation de l’Afrique en raison des suspensions et annulations massives de vols, déclare Abderahmane Berthé, Secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) mardi lors d’un point de presse à Nairobi.  Lees compagnies aériennes du continent tiraient en moyenne 5% de leur chiffre d’affaires de la Chine et 7 de la région Asie Pacifique avant l’épidémie de coronavirus.

« A l’heure actuelle, toutes les compagnies aériennes africaines, sauf une, ont suspendu leurs vols vers la Chine et cela a affecté négativement leur chiffre d’affaires », a déclaré M. Berthé.

Le SG responsable a observé que la demande de voyages internationaux avait baissé car les pays du monde entier adoptent des restrictions de voyage, tandis que des conférences importantes ont été annulées également par mesure de précaution pour éviter la propagation du virus.

Au cours de la décennie écoulée, plusieurs compagnies aériennes africaines ont commencé à gérer des vols en direction de la Chine pour tirer parti de l’essor du commerce sino-africain, a observé M. Berthé.

A son avis, le secteur du transport aérien africain pourrait atténuer l’impact du virus par un redéploiement de sa flotte vers les liaisons aériennes africaines qui n’ont pas été affectées par l’épidémie de coronavirus.

L’AFRAA a déjà élaboré des directives pour s’assurer que le secteur du transport aérien joue son rôle dans le contrôle et la prévention des épidémies en Afrique, atténuant ainsi l’impact de cette maladie sur le secteur de l’aviation du continent.

Toutefois, certaines compagnies aériennes africaines n’ont pas encore été affectées par la propagation du virus car elles n’opèrent pas de vols vers la Chine ou l’Europe, a souligné M. Berthé.

Publier votre commentaire