2017 année la moins accidentogène depuis près de 50 ans d’après l’EASA

En attendant le rapport définitif qui sera publié au début 2018, l’Agence Européenne pour la Sécurité Aérienne (AESA ou EASA en Anglais) a publié les chiffres des accidents et des décès recensés impliquant des avions commerciaux de plus de 5,7 tonnes en 2017 au niveau mondial, historiquement les plus bas de l’aviation moderne.

D’après les chiffres de l’EASA, l’année 2017 est celle du record de sécurité, depuis près de 50 ans. L’agence européenne a recensé 63 décès au cours de l’exploitation commerciale d’avions supérieurs à 5.700 kg à travers le monde.

Seulement 7 accidents ayant entraîné un décès ont été recensés en 2017. Aucun aéronef immatriculé dans un des 32 pays membres de l’EASA n’est concerné.

Dans la même période, couvrant 47 ans, présentée dans le tableau publié par l’EASA , l’année 1972 avait au contraire été celle du record inverse, atteignant 2.365 décès.

2013 détenait jusque-là le record du nombre de décès le plus bas, avec 218 personnes, alors que le nombre le moins important d’accidents ayant entraîné un décès a été relevé en 2015 à 10 occurrences.

Confirmant la tendance, l’agence privée américaine Aviation Safety Network a, quant à elle, recensé 44 décès dans 10 accidents impliquant des avions civils transportant au moins 14 passagers.

Si il y a une petite différence, les ordres de grandeur demeurent les mêmes. Dans les deux cas, les bilans mettent en lumière une année exceptionnelle du point de vue de la sécurité aérienne.

L’OACI devrait également publier ses chiffres prochainement. (aerobuzz.fr)

Publier votre commentaire